Blue Origin envoie la première femme égyptienne dans l’espace

Blue Origin, la société spatiale de Jeff Bezos, a envoyé la première égyptienne dans l’espace, lors d’un voyage de 10 min à bord de la fusée New Shepard.

L’équipage était composé de six touristes spatiaux au total, ayant payé un prix tenu secret pour vivre cette expérience.

Le décollage a eu lieu dans l’État du Texas, au USA. Une fois propulsée par un lanceur, la capsule a atteint plus de 100 kilomètres d’altitude avant de redescendre vers la Terre, ralentie par des parachutes afin d’atterrir en douceur dans le désert.

Là-haut, les passagers peuvent expérimenter l’apesanteur en se détachant de leur siège quelques instants, et voir la courbure de la Terre à travers de grands hublots.

Il s’agissait du sixième vol de tourisme spatial réussi pour Blue Origin en un peu plus d’un an, le premier ayant eu lieu fin juillet 2021, avec Jeff Bezos lui-même à bord.

L’Égyptienne Sara Sabry, ingénieure et fondatrice d’une association visant à favoriser la recherche spatiale, était sponsorisée par le programme “Space for Humanity“, dont le but est de vulgariser l’accessibilité à l’espace.

Avec ce vol, l’Américano-britannique Vanessa O’Brien est par ailleurs devenue la première femme à décrocher un record Guinness accordé à ceux s‘étant frottés aux conditions extrêmes sur Terre (elle a grimpé le Mont Everest), dans l’eau (jusqu’au point le plus profond Challenger Deep) et dans l’air, en franchissant la frontière de l’espace.

Le grand concurrent de Blue Origin pour ce type de vols suborbitaux est Virgin Galactic. Mais depuis juillet 2021 et le vol de Richard Branson, son fondateur, le vaisseau est resté cloué au sol pour subir des modifications.

Avec La croix

Similaires