in ,

Bonne nouvelle pour les prisonniers togolais

La récidive, à l’issue du séjour carcéral, est une réalité au Togo. Les causes sont nombreuses. Stigmatisation, discrimination au sein des familles ainsi que le problème d’emploi sont autant de facteurs qui poussent les anciens détenus à commettre des infractions pouvant les reconduire derrière les barreaux.

Prisonniers, togolais, Certificat de fin d'apprentissage, CFA, couture, TogoPour faire face à cette situation, non moins inquiétante, le Gouvernement togolais mène des actions afin de favoriser une meilleure réinsertion des ex-détenus.

Au nombre de ces actions, l’organisation de l’examen du Certificat de fin d’apprentissage (CFA) dans les prisons togolais dès l’année prochaine, ceci en collaboration avec les chambres des métiers.

La couture sera le premier corps de métier concerné par cet examen en prison.

Une manière d’outiller les prisonniers, préalablement sans qualification, afin de prendre leur destin en main après avoir purgé leurs peines.




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

ONU : l’épineuse question de la gestion des migrations divise les grandes nations

Voici le nouveau défi que Cristiano Ronaldo lance à Messi