Brésil : la police démantèle une usine clandestine de fabrication de fausses Ferrari et Lamborghini

La police brésilienne a démantelé ce lundi une usine clandestine de véhicules de luxe contrefaits des marques Ferrari et Lamborghini.

Lire aussi La date définitive du combat de Booba et Kaaris dévoilée

« Les voitures (…) étaient assemblées sur commande et leur vente diffusée sur les réseaux sociaux », a déclaré la police civile dltajai, dans l’État de Santa Catarina au sud du Brésil.

Les véhicules étaient vendus entre 180.000 et 250.000 réais (entre 43.000 et 59.000 euros), soit des prix bien inférieurs à ceux du marché. Les tarifs des modèles originaux fluctuent en effet entre 1,5 et 3 millions de réais (355.000 à 709.000 euros).

Un père et son fils à la tête de l’usine

La police de Santa Catarina avait ouvert une enquête après avoir reçu des plaintes de représentants des deux marques italiennes. Au cours de l’opération, huit contrefaçons de voitures « semi-montées » ainsi que des châssis, moules, outils et fibres utilisés pour la « fabrication clandestine de voitures de luxe » ont été saisis.

Lire aussi La date définitive du combat de Booba et Kaaris dévoilée

Les enquêteurs n’ont pas précisé quels modèles étaient contrefaits. Les propriétaires de l’usine clandestine, un père et son fils, seront poursuivis pour crimes contre la « propriété industrielle ». Ils sont soupçonnés d’être les « principaux contrefacteurs des marques au Brésil ».

Plus d'articles
« Le coronavirus est une conspiration contre la race humaine » estime Pasteur Duncan Williams