Au Royaume Uni, la Première Ministre se trouve dans l’embarras. Le président de la Chambre des communes a bouleversé ses plans, écrit bbc.com

John Bercow juge que le gouvernement ne peut pas faire revoter les parlementaires sur un même texte.

Or Theresa May souhaitait de nouveau soumettre cette semaine l’accord de retrait de l’UE aux voix des Communes.Ce qui accentue la confusion et fait peur aux hommes d’affaires jusqu’en Afrique.

Prenons le cas du Ghana qui, craignant la crise, se prépare au pire.