in ,

Brigitte Macron : d’où lui vient son amour des mini-jupes ?

Brigitte Macron porte régulièrement des tenues chics qui mettent en avant son sens de la mode. La Première dame de France est notamment une adepte des mini-jupes qui ont souvent fait parler depuis l’investiture d’Emmanuel Macron, souligne Barbanews. Certains se souviennent du tailleur court bleu pâle Vuitton que portait l’épouse du chef de l’État au moment de son entrée en fonction. Ce n’est en revanche pas une lubie qu’elle a acquise à ce moment-là.

50 cent : le rappeur raconte sa fuite déguisé en grand-mère (vidéo)

Alors que son époux était encore ministre de l’Économie, Brigitte Macron attirait déjà les plus grands couturiers. Mais pourquoi donc porte-t-elle aussi souvent des mini-jupes ? La première explication serait que la Première dame de France possède de très jolies jambes, ainsi que l’ont observé certains couturiers réputés. C’est le cas par exemple de Karl Lagerfeld qui déclarait que Brigitte Macron avait les plus belles jambes de Paris. Une remarque élogieuse d’autant qu’elle provenait d’un spécialiste de la mode.

Cependant, cette raison ne semble en réalité pas être la bonne. Lors d’une interview avec le magazine Elle, la Première dame de France a révélé que son attrait pour les mini-jupes provenait d’une réflexion de sa grand-mère. Un jour, l’épouse du président de la République s’est présentée devant elle, vêtue d’une jupe longue.

Brigitte Macron, a-t-elle influencé le choix du gouvernement de Jean Castex ?

Sa grand-mère l’a alors regardé étrangement et a prononcé ces mots : “on dirait une grand-mère à poussière”. Dès lors, la Première dame de France a pris la décision de ne plus jamais porter de jupes longues. Les dires de sa grand-mère font encore écho aujourd’hui puisque Brigitte Macron porte toujours régulièrement des tenues courtes. Elle a d’ailleurs ses pièces de prédilection.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Après avoir été cambriolé, il voit le voleur revenir avec ses vêtements le lendemain

“Je doute que tu deviennes une mère” : il menace de dépecer sa sœur et de tuer son bébé