Briser « la chaîne de corruption » : des leaders s’y engagent !

briser-la-chaine-de-corruption-des-leaders-sy-engagentDes leaders communautaires ont été sensibilisés sur les mécanismes de prévention et de lutte contre la corruption ce vendredi 6 janvier à Lomé. C’était à travers une rencontre organisée par l’Alternative leadership group (Alg) en collaboration avec la cellule nationale du Millenium challenge account et le Pnud.

Etaient au panel, des représentants des institutions de l’État notamment celui de l’Office togolais des recettes (Otr), de la Cour des comptes, de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) et de la Cellule nationale de traitement des Informations financières (Centif).

De leur brillant exposé, il ressort qu’il faut une franche coopération entre les acteurs des organismes publics, de la société civile et de la population elle-même pour prévenir et lutter contre la corruption.

« D’abord, il est important que les organismes publics soient dotés de manuels de procédures afin que chaque fonctionnaire sache quoi faire, quand, et comment doit-il le faire, sanctionner en cas de non-respect et ensuite au niveau de la société civile, celle-ci doit être le relais, elle doit sensibiliser, informer, communiquer  avec la population et aussi respecter, elle-même, ses propres textes » a indiqué LoLo Laté Lawson, magistrat à la Cour des comptes.

Pour les initiateurs de la rencontre, cette activité vise à mettre en place une dynamique communautaire en faveur de la lutte contre le phénomène de corruption.