Bruno Le Maire : ce projet qu’il prépare en secret

Selon les informations de Paris Match, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, s’apprête à publier son onzième livre. Depuis l’été dernier, et pendant le premier confinement, il s’est attelé à la rédaction de son troisième ouvrage depuis l’accession d’Emmanuel Macron à l’Élysée. 

Le 14 janvier prochain, son roman intitulé L‘ange et la bête sera publié dans la collection Blanche de Gallimard. D’après Paris Match, cet ouvrage décrira “son action au ministère de l’Économie”, depuis le mois de mai 2017, mais aussi les coulisses du pouvoir. “Ce texte donne accès aussi à la façon dont sont prises les décisions pendant la crise sanitaire par l’énorme machine de Bercy”, décrit Paris Match, qui ajoute que les lecteurs pourront entrer dans l’intimité du ministre et des décisions, parfois critiquées, qu’il a prises depuis le début de la pandémie. 

“Cet essai de 400 pages se présente comme un livre de soutien sans ambiguïté à l’action du chef de l’Etat ainsi qu’une première contribution à sa campagne de 2022”, écrivent encore nos confrères. 

C’est d’ailleurs une phrase de celui à qui l’on doit les Pensées qu’il a choisi de mettre en exergue : “Il n’est qu’un homme, au bout du compte, c’est-à-dire capable de peu et de beaucoup, de tout et de rien. Il n’est ni ange ni bête, mais homme”. Toujours selon Le Point, le ministre de l’Économie et des Finances livre ainsi un ouvrage “personnel” et “politique” qui s’ouvre avec le terrible incendie de la cathédrale Notre-Dame et se clôt avec “les mots de la Prix Nobel de littérature, Herta Müller”. 

Bruno Le Maire : “Mon évasion principale, c’est la littérature”

Véritable passionné de littérature, Bruno Le Maire s’est donc déjà frotté à l’écriture à une dizaine de reprises, et avec succès. Dans les colonnes de La Croix il y a quelques semaines, le ministre assurait que les livres étaient vitaux pour lui. “Quand je suis en déplacement, il m’est aussi essentiel d’avoir un livre avec moi qu’une paire de baskets pour aller courir. 

La politique est très dure, et si vous n’y prenez garde, elle vous absorbe totalement, confiait-il dans les colonnes de nos confrères. Votre entourage et votre famille vous protègent, mais l’esprit a besoin de lignes de fuite. Mon évasion principale, c’est la littérature. Celle que je lis, ou celle que j’écris.” Ce prochain roman sera donc bien différent de ceux que Bruno Le Maire a écrits dans sa jeunesse. Car comme le dévoilait Le Point en 2014, le ministre a écrit plusieurs “romans d’amour”. En 2004, dans Le Ministre, il n’avait d’ailleurs pas hésité à décrire “une scène intime avec sa femme lors d’un voyage à Venise”.

Avec Closer

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Nicolas Sarkozy arnaqué au début de son mandat présidentiel