Octve Nicoué K. Broohm, ministre togolais en charge de l’Enseignement supérieur

Le Togo souhaite harmoniser les curricula du Brevet de technicien supérieur (Bts) et de la Licence professionnelle dans les établissements privés d’enseignement supérieur. Un changement de paradigme pour ouvrir des nouvelles perspectives aux étudiants de ces écoles en ce qui concerne leur compétitivité sur le marché de l’emploi et la migration professionnelle.

Le projet d’élaboration du document d’harmonisation de ces offres de formation a été lancé ce jeudi 5 avril par le Professeur Octave Nicoué K. Broohm, ministre togolais en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

L’objectif dudit projet est d’harmoniser et d’élaborer les programmes uniques de formation en Bts et en Licence à l’usage des établissements privés d’enseignement supérieur. Il vise aussi, entre autres, la mise en place de dispositif permettant le suivi, le contrôle, l’accompagnement  et l’appui sur tous les aspects y compris celui de l’assurance qualité.

Concrètement, cette harmonisation permettra aux écoles et instituts privés de proposer à leurs étudiants des diplômes équivalents aux diplômes nationaux avec le même contenu et la même qualité de formation. Cette passerelle offre donc la chance à ces étudiants d’avoir accès aux concours de la fonction publique, aux métiers réglementés par l’Etat ou même de compétir à l’international.

« A l’état actuel, les curricula diffèrent d’un établissement à un autre. Cela veut dire que des diplômés, ayant le même papier, n’ont pas suivi le même contenu (…) Il est temps de mettre fin à la disparité et à l’incohérence des programmes pour les mêmes filières », a martelé Assima Kpatcha Essoham, Directeur de l’Enseignement supérieur.

Pour ce faire, une commission a été créée pour répertorier, regrouper et classer les unités d’enseignement en fonction de leurs contenus. Elle présentera son rapport pour une validation finale d’ici à 6 mois.

La Rédaction