in ,

Burkina Faso : 4 fidèles catholiques tués par des terroristes

Quatre catholiques ont été tués le week-end dernier par des terroristes lors d’attaques dans le village de Bani, situé dans la province du Bam, a indiqué l’église catholique dans un communiqué.

“Dans la nuit du Jeudi 27 juin 2019, des individus armés non identifiés sont entrés dans le village de Bani à une dizaine de kilomètres de Bourzanga pour semer la terreur faisant quatre (04) morts, tous des chrétiens catholiques”, a écrit le Directeur du Centre Diocésain de Communication, Abbé Victor Ouédraogo dans un communiqué.

Lire aussi : CEDEAO : monnaie unique Eco en 2020 ; un économiste prédit un échec

Selon les témoignages, des terroristes présumés ont trouvé les villageois en train de causer et ont alors demandé à tout le monde de se coucher.

“Ils ont alors procédé à l’identification des personnes couchées en demandant le prénom de chacun pour vérifier s’il y en avait qui portaient des signes religieux (croix, médailles ou autres, ou qui portaient des prénoms chrétiens). C’est ainsi que quatre (04) chrétiens catholiques qui portaient chacun une croix au cou ont été identifiés, mis à l’écart puis exécutés”, explique le communiqué.

Avant de partir, les terroristes ont incendié la boutique qui appartenait à l’une des victimes.

Lire aussi : Élections municipales : le vote reporté dans 3 circonscriptions électorales et non 2 (Céni)

Le lendemain vendredi 28 juin 2019, les « terroristes » se sont déportés à Pougrenoma un autre village de la paroisse de Bourzanga pour menacer les habitants.

Selon les témoignages recueillis, ils n’ont pas fait des victimes mais ils ont laissé un message selon lequel ils ne veulent pas voir les forces de défense et de sécurité (FDS), les représentants du gouvernement et ils ont intimé l’ordre aux chrétiens qui s’y trouvent de se convertir au risque d’être exécutés à leur prochain passage.

Cette nouvelle attaque porte à douze (12) en l’espace de deux mois les chrétiens catholiques tués par les terroristes à cause de leur appartenance religieuse dans le diocèse de Ouahigouya.

Lire aussi : CEDEAO : Kèmi Seba très critique envers la nouvelle monnaie unique ECO

Pour rappel les premières attaques contre les chrétiens sont survenues le 13 mai 2019 dans la paroisse de Bam faisant quatre (04) victimes, après le 26 juin 2019 dans la paroisse de Titao faisant quatre (04) victimes et des blessés.

Mercato : le Togolais Tchadenou Farid signe à Hafia

Mercato : le Togolais Tchadenou Farid signe à Hafia

Mali Tuerie dans le village Dogon le dimanche 9 juin, le bilan revu à la baisse…des suspects arrêtés

Mali : 23 morts au moins et 300 disparus dans une nouvelle attaque contre des villages peuls