Burkina Faso : 6 morts dans un affrontement communautaire

Le maire de la commune de Banfora, Aboubacar Hema a annoncé la mort de six personnes et une dizaine de blessés ce week-end ; dans un village nommé Sitiena située dans la même commune.

Lire aussi : Burkina Faso/Lutte contre le tabac : adoption de nouveaux paquets de cigarettes avec des images alarmantes

Ces personnes seraient mortes suite à un conflit foncier entre les habitants des villages de Sitiena et de Djôgolo, rapporte le site koaci.com

Lire aussi : Togo : le chef de la brigade motorisée arrêté pour détournement

En effet, plusieurs familles seraient installées aux extrémités des deux villages. C’est ainsi que lors d’un recensement, des villageois installés sur les terres de Sitiena, se sont fait recenser comme habitants de Djogolo, ce à quoi se sont opposés les villageois de Sitiena.

Pour rappel, il s’agit de la deuxième crise survenu dans la commune de Banfora. Une première avait déjà fait trois morts dans des affrontements entre deux clans au sujet de la chefferie traditionnelle.

Lire aussi : Togo : après les épreuves du Bac, les étapes avant les résultats

Un couvre-feu avait été instauré pendant une dizaine de jours après ces affrontements avant d’être levé le 26 juin dernier.

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Le tourisme togolais va de mieux en mieux au Togo, Angelo Djissodé