in ,

Burkina Faso : incendie à l’Assemblée nationale ; une enquête diligentée

Les agents de sécurité en poste et le personnel civil appuyés de l’équipe des sapeurs-pompiers parviennent à circonscrire l’incendie. Pas de perte en vie humaine. Mais deux bureaux ont subi la furie des flammes. D’autres dégâts matériels sont enregistrés.

 

 

Selon le reporter de Lefaso.net sur place, la police scientifique a repris la relève des soldats du feu. Les policiers inspectent le lieu pour déterminer les causes exactes du drame. Alassane Bala Sakandé, président de l’Assemblée nationale a instruit qu’une enquête soit diligentée dans les meilleurs délais pour en connaître les causes.



Le cas du siège du Fespaco
Des incendies dans des bâtiments publics burkinabè, ce sont des faits courants. À quelques pas de l’Assemblée nationale, il y a le siège du Fespaco. Un édifice en construction depuis 1994, mais qui ne connaît toujours pas une date de finition. Le coupable, les incendies, comme cela a été le cas en 2013. Un énorme incendie avait pris la salle polyvalente à quelques jours du Fespaco. Les génies sont ceux qui sont toujours accusés d’être à l’origine de ces feux.

Togo : incendie à la mairie du Golfe 3 (photos)

 

Le 17 octobre 2018, c’était le complexe administratif à Ouagadougou. Le bâtiment, qui abrite le ministère des Sports, de la Culture et des Transports, a subi aussi un incendie causé par un court-circuit au 5e étage.

 

source : lefaso.net




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Soudan : le procès d’Omar el-Bechir (encore) reporté

Musique Dadju encense son frère Maître Gim’s

Dadju : le «Poa Tour» à nouveau reporté