La décision est tombée et c’est par le biais d’un communiqué signé le 6 septembre 2019. Le ministère du Commerce vient d’ interdire l’importation, la production et la commercialisation de liqueurs appelées boissons frelatées au Burkina. « Tout contrevenant s’expose à des sanctions ».

Lire aussi: Neymar : la jeune dame l’accusant de viol empêtrée dans une autre affaire



Le communiqué interpelle producteurs, importateurs, grossistes et détaillants sur la production, l’importation et la commercialisation des liqueurs et boissons spiritueuses en sachets plastiques. Par ailleurs, cette interdiction concerne les bouteilles PET contenant de l’alcool de capacité inférieur.