>

Burkina Faso : qui est Ibrahim Traoré, le nouvel homme fort du pays ?

Partager l'article sur :

Le vendredi 30 septembre 2022, Après une journée marquée par des tirs dans le quartier de la présidence à Ouagadougou, une quinzaine de soldats vêtus de treillis et pour certains encagoulés ont effectué un coup d’état.

Il faut dire que le destin des Burkinabè est désormais entre les mains d’un nouvel homme fort, le capitaine Ibrahim Traoré. Ce dernier qui vient d’évincer le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba.

Jusqu’au vendredi 30 septembre 2022, le capitaine Ibrahim Traoré, âgé de 34 ans, était le commandant du régiment d’artillerie de Kaya, la première région militaire du Faso, située à une centaine de kilomètres de Ouagadougou.

On sait en outre qu’il fait partie des jeunes officiers ayant renversé l’ancien Président Roch Marc Christian Kaboré.

Mieux, le capitaine a été nommé chef d’artillerie du 10e Régiment de Commandement d’Appui et de Soutien, en mars dernier, par le désormais ex-chef de la junte, le lieutenant-colonel Damiba.

Seulement, depuis quelques temps, plus rien n’allait entre ces jeunes militaires, pour la plupart engagés dans la lutte contre le terrorisme, et le lieutenant-colonel Damiba, dont ils contestaient la gestion.

Ces soldats ont en effet perdu beaucoup des leurs dans des attaques, dont la plus récente, perpétrée le 27 septembre 2022, a coûté la vie à 11 d’entre eux. Et tôt le vendredi 30 septembre, des tirs ont retenti dans les points stratégiques de la capitale, avec des militaires déployés un peu partout.

Au final, c’est une annonce sur fond de putsch qui a été faite. Les nouveaux dirigeants du Faso ont prononcé la dissolution de la Charte de transition et l’Assemblée nationale. Outre la fermeture des frontières du pays à compter de ce 1er octobre, un couvre-feu a été instauré et court de 21 heures à 5 heures du matin.