Burkina Faso : Saisie d’une importante quantité de drogue, une provenance ivoirienne suspectée

La douane de Ouessa, dans la région du Sud-Ouest du Burkina Faso, a effectué une saisie de 2.846 kgs de chanvre indien empaqueté dans des sacs, sous forme de plaquettes ainsi que des amphétamines dont du tramadol et du diazépam d’un poids estimé à 1 kg, a déclaré le service communication de la direction générale des douanes. 

Estimée à 284.615.000 FCFA soit environ 433.916 euros, il s’agit de la deuxième et la plus imposante saisie de drogue faite à la frontière entre le Burkina et le Ghana depuis le début de cette année que la Direction régionale des douanes du Sud-Ouest (DRSO) enregistre à ce jour. 

Dans les faits, après le contrôle d’un véhicule d’immatriculation étrangère, les agents des douanes ont remarqué sur son plateau un conteneur de quarante pieds, apparemment vide. Le conducteur apostrophé, a assuré même qu’il était vide tout en invitant les agents à poursuivre les recherches en cas de doutes ; Une malice manifestement visant à dissuader les forces de l’ordre.

Mais déterminés à finir la fouille, les agents ont fini par découvrir un espace spécialement aménagé au fonds du conteneur, une cavité accessible seulement à partir du toit, donc pratiquement difficile à déceler, où étaient enfouis les produits illicites.

Par ailleurs, bien que tout indique que l’origine du cannabis saisit vient du Maroc, premier producteur mondial, selon les informations recueillies, la cargaison pourrait venir de la Côte d’Ivoire, pays voisins aux côtes, parfois coupées du monde.

Des régions prisées par les trafiquants et où circulent sans quasi contrôle, des tas de camions en direction des pays de la sous-région et des zones où fleurissent les bandes de trafiquants passeurs dissimulés sous des appellations de “groupes islamistes”.

Avec Koaci

Plus d'articles
WhatsApp : voici comment personnaliser le fond d’écran de vos conversations