Burundi-1er Mai : le président Nkurunziza a-t-il décoré sa fille de 12 ans pour bonne conduite à la maison ? …la réponse

L’information a fait le tour des plateformes montrant le président Pierre Nkurunziza qui distingue sa fille de 12 ans pour bonne conduite à la maison.

Cette information que plusieurs ont pensée fausse est bien vraie. En effet, le président Nkurunziza a récompensé sa fille le jour du 1er Mai, fête des travailleurs, en présence des membres du gouvernement. Une enveloppe d’argent a été donnée à sa fille Naomie.

“Le chef de l’Etat Pierre Nkurunziza offre une enveloppe (d’argent) à sa fille Naomie Nkurunziza, qui s’est bien comportée au foyer”, a indiqué la Radio-Télévision Nationale Burundaise (RNTB)  dans un tweet publié dans la nuit de mercredi à jeudi, sans préciser le montant.

“Elle est laborieuse, et aime la culture burundaise et le sport, dixit Pierre Nkurunziza”, a ajouté la RTNB, reprenant les mots utilisés par le chef de l’État lors des festivités officielles de la fête du travail, au stade de Rumonge, à environ 80 km au sud de Bujumbura.

Le président burundais a pris l’habitude de distinguer depuis une dizaine d’années le 1er mai les “travailleurs” les plus méritants de l’année. Outre sa fille, il a récompensé de hauts cadres de l’Etat, des agriculteurs, l’équipe nationale de football, un judoka, des gouverneurs et des administrateurs de commune, qui ont excellé dans leurs domaines respectifs.

Lire aussi: Burkina Faso : le pouvoir de Blaise Compaoré au sein de son parti depuis son exil

Nkurunziza a déjà récompensé de la sorte ces dernières années un de ses fils, Jonathan, qui n’avait que cinq ans à l’époque, son épouse Denise Bucumi et une de ses bonnes d’enfant.

“Les prix de Nkurunziza à son épouse et à ses enfants me rappellent le dictateur (ougandais) Idi Amin Dada accordant des décorations militaires à son fils de 5 ans! Que de ressemblances entre ces deux dictateurs ubuesques et sanguinaires”, a tweeté jeudi Pacifique Nininahazwe, l’une des figures de la société civile en exil.

En récompensant sa fille, M. Nkurunziza a voulu signifier que “la reconnaissance n’est pas une affaire de l’Etat ou des organisations, que c’est plutôt un réflexe que tout le monde devrait avoir”, a réagi auprès de l’AFP son porte-parole Jean-Claude Karerwa Ndenzako, ajoutant que l’argent donné à sa fille était “tiré de sa propre poche”.

Plus d'articles
Everton : quand James Rodriguez s’illustre déjà avec ce joli ciseau (vidéo)