in ,

Burundi : la retraite dorée qui attend Pierre Nkurunziza après la présidence de la république

Au Burundi, l’Assemblée nationale a adopté ce mardi 21 janvier une loi relative aux droits d’un ancien président de la République élu au suffrage universel.


Publicité L-FRII


Togo / FASEG-UL : Prof Kako Nubukpo a un nouveau Vice-doyen

D’après le texte consulté par l’AFP, l’ex-locataire du palais Ntare Rushatsi Cambarantama aura droit à une allocation unique d’1 milliard de francs burundais (FBU) soit plus de 327 millions de francs CFA (près de 500 000 euros). Y compris une villa de haut standing.

Ce n’est pas tout … Durant les sept premières années qui suivent la fin de son mandat, l’ex-président bénéficiera des mêmes traitements qu’un vice-président de la République en fonction. Et pour couronner le tout, il aura droit pour le reste de sa vie, à une indemnité égale aux émoluments d’un député.

Rwanda : à Kigali, les pauvres “exclus” de leur ville en pleine modernisation

Mais pas tous les anciens présidents, précise la loi adoptée par 98 voix pour et 2 voix contre. Il s’agit du président élu au suffrage universel. Privilège dont Nkurunziza est jusqu’ici le seul bénéficiaire.

S’il traduit dans les faits sa promesse de ne pas se présenter à la présidentielle de mai prochain, Pierre Nkurunziza, 55 ans dont 15 au pouvoir, est selon ce texte, promis à une « retraite » présidentielle dorée.

Kylian Mbappé, nouvelle égérie Nike dans une pub inspirante

[Vidéo] Interviewé en Anglais, Kylian Mbappé se balade dans la langue de Shakespeare

Bénin : détails sur la découverte du corps sans vie d’un enfant à Parakou