Cameroun / Affaire de vidéo de partouze : ce qui est arrivé aux gendarmes filmeurs

Le Cameroun est secoué par une nouvelle affaire de sexe. Des gendarmes ont filmé et diffusé les images d’un groupe de personnes attrapées en pleine séance de partouze à Douala.

Selon les dernières informations, ces gendarmes auteurs de la vidéo ont été mis aux arrêts, sur instruction du ministre de la Défense Joseph Beti Assomo.

« C’est un acte fort posé par le ministre de La Défense, Joseph Beti Assomo. Sur ses instructions, les gendarmes qui ont procédé dimanche à l’arrestation de plusieurs jeunes dans une résidence à Bonamoussadi à Douala ont été arrêtés. Ces gendarmes ont filmé les partourzards nus et à visage découvert » , a écrit le journaliste Sismondi Barlev Bidjocka promoteur de la radio Ris Fm sur sa page Facebook.

La vidéo a suscité la consternation au sein de l’opinion publique. Récemment, c’était le cas de la vidéo d’une femme accusée d’avoir voulu voler les mèches à Nkomkana à Yaoundé et qui a été contrainte de se déshabiller et de présenter ses parties intimes.

Similaires