Saham

Le premier sommet Russie-Afrique de Sotchi, tenu les 23 et 24 octobre, a connu la participation de plus de 40 Chefs d’Etat ou de gouvernement africains.

Paul Biya, le président du Cameroun, était annoncé à ce sommet, avant de se raviser le 19 octobre, indique Jeune Afrique dans sa parution de ce jour.

Cameroun : grâce présidentielle pour 333 détenus

GTA

De même, Joseph Dion Ngute, le Premier ministre, qui devait le remplacer, s’est lui aussi désisté la veille du sommet. Au grand dam de Vladimir Poutine.

Furieux, les Russes ont d’abord annulé la participation du Cameroun, dont celle de Lejeune Mbella Mbella, le ministre des Relations extérieures, qui conduisait la délégation. Selon le quotidien, ce dernier a donc dû assister debout à la cérémonie d’ouverture, avant que ses hôtes ne l’installent le lendemain.

Orabank

Église Catholique : bientôt des prêtres mariés et l’ordination diaconale pour les femmes ?

Coïncidence ? Paul Biya devait accueillir au même moment à Yaoundé Jean-Yves Le Drian. Le ministre français des Affaires étrangères a profité de son voyage pour réunir les leaders de l’opposition, qui n’ont eu que deux minutes pour s’exprimer.

À en croire le quotidien, Mautice Kamto, qui s’attendait à un tête-à-tête, est sorti de cet entretien contrarié.

Orabank