Cameroun / Covid-19 : de faux gels hydro-alcooliques saisis

À défaut du lavage des mains fortement recommandé dans les mesures barrières, l’usage des gels hydro-alcooliques est de mise en ce temps de Covid-19. Suite à une opération de contrôle, une brigade au Cameroun a retrouvé 25 litres de faux gels hydro alcooliques dans le nord-ouest du pays. Il est à noter que 75 % de faux gels inondent les marchés de Bamenda. Sur 20 flacons, à peine quatre étaient de bonne qualité.

Nigeria / Covid-19 : un imam fouetté en public pour violation des mesures de confinement (vidéo)

Toutes les tentatives pour obtenir la version des faits des accusés selon nos confrères, se sont avérées vaines. Si ce n’est celle d’un commerçant grossiste basé à Douala.

Selon Martial-Gervais Oden Bella, technicien en chimie industrielle, les gels hydro alcooliques doivent être constitués notamment d’un principe actif, d’un agent émollient, de l’eau, d’un agent gélifiant. « La production des gels hydro alcooliques est basée sur les normes européennes. À titre d’exemple des normes : EN 1040 : activité bactéricide, EN 1275 : activité fongicide et/ou levuricide et entre autres la EN 14347 : activité sporicide. Au Cameroun, le gel hydro alcoolique est assimilé à un produit pharmaceutique. De ce fait, il doit passer par un processus d’homologation de produit pharmaceutique » explique le chimiste.

Facebook : voici comment transférer ses photos et vidéos vers Google Photos

Comment reconnaître le vrai du faux, « le gel hydro-alcoolique ne doit pas être collant après usage. On ne doit pas ressentir une sensation d’effet de colle après usage. Il ne doit pas être irritant au niveau des mains après usage, il doit avoir une bonne viscosité afin de procurer une sensation de fraîcheur pendant l’usage » a-t-il déclaré.

Plus d'articles
Serie A : la Lazio de Rome frappée par un deuil !