in

Cameroun : Paul Biya en exil au Maroc ?

Bientôt la fin pour Paul Biya ?

Le site Cameroun Magazine prévoit la chute du président Paul Biya et selon ses pronostics, il se rendra au Maroc pour y écouler ses derniers jours. A ce titre, il rappelle un article publié par le blog Diaspora Saharaui sous le titre « Le Maroc, maison de retraite pour les dictateurs » à l’occasion du décès dans ce pays d’Edith Lucie Bongo Ondimba, l´épouse du défunt président gabonais Omar Bongo Ondimba.

« Ainsi, le Maroc prendra soin de tous les dictateurs africains qui l’ont soutenu dans son effort pour annexer le Sahara Occidental : Ahmed Sekou Touré, Paul Biya, Joseph Kabila, Obiang Nguema, Blaise Compaore, etc », dit-il.

Cet article dévoile l’image du Maroc auprès des africains en tant que sous-traitant de la France dans l’accueil et la protection de ses pions en Afrique. Un article qui rappelle la complicité du régime marocain avec les plus grands dictateurs de l’histoire dont Joseph Mobutu Sese Seko décédé au Maroc le 7 septembre 1997, ainsi que le Shah d’Iran lors de sa chute suite à la victoire de la révolution islamique guidée par El Khomeïni.

Ces anciens dirigeants déchus par les révoltes populaires dans leur pays respectif s’installent au Maroc faute de trouver un chez-soi ailleurs. Ils y sont gâtés et ils y trouvent un paradis fiscal pour garder l’argent qu’ils ont détourné au détriment de la misère et des souffrances de leur peuple.

Loin de la portée des tribunaux des droits de la personne, ils vivent paisiblement avec des succulents repas et les meilleurs soins de santé. Pas mal comme retraite pour des hommes ayant causé la mort de plusieurs dizaines de milliers de personnes.

Avec Maghreb Online



Saham Ad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Youtube / Covid-19 : vers une suppression des vidéos sur la plateforme

France : un adolescent de 15 ans interpellé pour le cambriolage d’un club de foot