in ,

Cameroun : quand le groupe italien Piccini sollicite les faveurs de Paul Biya

Makonnen Asmaron, le patron du groupe italien de génie civil Piccini, sollicite les faveurs de Paul Biya. Il s’agit de l’affaire de construction du stade d’Olembe au Cameroun.

On se souvient il y a quelques mois que le torchon a brûlé entre les proches collaborateurs de Paul Biya et le groupe italien Piccini.

Burkina Faso / Evacuation de Djibrill Bassolé en France : le coup de maître de l’Ivoirien Hamed Bakayoko

En effet, le marché de construction avait été retiré au groupe, suite à la décision prise par Narcisse Mouelle Kombi, le ministre des Sports, sur instruction ferme de Ferdinand Ngoh Ngoh, le secrétaire général de la présidence.

Makonnen Asmaron qui ne semble pas prêt à exécuter, s’en remet à l’arbitrage du chef de l’État camerounais. Il lui aurait adressé un courrier dans lequel il lui indique que, le 27 janvier, ses salariés ont été ‘pris en otage’ et que son matériel a été réquisitionné.

Togo / Championnat D1 : Asko de Kara, leader du classement…résultats complets

L’homme d’affaires italo-érythréen demande donc à Paul Biya de lui « préciser s’il avait donné son accord » dans l’affaire de résiliation de ce contrat.

PSG : « Nous avons Neymar et Mbappé ! De quoi sommes-nous censés avoir peur ? », Leonardo

Scandale en Côte d'Ivoire le ministre de la Défense Hamed Bakayoko filmé en pleine consommation de la drogue

Burkina Faso / Evacuation de Djibrill Bassolé en France : le coup de maître de l’Ivoirien Hamed Bakayoko