in ,

Cameroun : un séparatiste annonce plusieurs attentats depuis les USA

Au Cameroun, au même moment où le Cardinal Tumi demande à Paul Biya de signer un armistice avec les séparatistes de la région anglophone,  Eric Tataw, leader séparatiste bien connu des services de renseignements du pays, annonce depuis les USA où il réside, une série d’attentats terroristes contre plusieurs métropoles camerounaises.

L’activiste partisan de l’Etat imaginaire de l’Ambazonie a clairement annoncé sur Twitter, la planification d’attaques terroristes contre Yaoundé (Centre), Douala (Littoral), Bafoussam (Ouest), Ebolowa (Sud) et d’autres localités. 

« Je vais mener une action de vengeance ferme dans Yaoundé, Douala, Bafoussam, Ebolowa et autres zones proches. Cela peut être dans une de ces villes, ou toutes à la fois, ça peut même commencer dans l’une de leurs universités dans les prochaines semaines », écrit-il en anglais sur le réseau social américain.

Coup de publicité ?

Le risque d’attentats est bien réel au Cameroun. Ces derniers mois, plusieurs bombes artisanales ont explosé dans des quartiers populaires de la capitale camerounaise, avec des bilans divers.

Ces explosions qui n’ont pas fait de morts jusqu’ici, mais de nombreux blessés, se déroulent surtout sur les terrasses des bars bondés de clients et sèment la panique au sein des populations.

Yaoundé les attribue aux activistes séparatistes que le régime qualifie de « terroristes » qui sont déroutés sur le théâtre des opérations militaires.

S’agissant de leur extradition au Cameroun, le gouvernement camerounais a récemment appelé à la collaboration internationale des pays « amis » qui hébergent les leaders et activistes séparatistes qui soutiennent et financent le conflit armé dans le Nord-ouest et le Sud-ouest.  

Avec Koaci




Fibre Nouveaux Quartiers


Ad Canal Box

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Lapaire, Opticien-Lunetier, ouvre une boutique à Lomé pour améliorer le quotidien des Togolais

Obama : “Il faudra plus d’une élection pour renverser la tendance”