Crédit Photo : Facebook

Camille Makosso n’en peut plus : ” Je suis dépassé… J’ai passé des heures à pleurer… Je vous ai fait quoi ?”

Le général Camille Makosso est actuellement au cœur des débats sur la toile. Pour cause, une influenceuse du nom d’Emmanuelle Keita l’a détrôné.

Depuis plusieurs années, le général s’est toujours vanté d’être la personnalité ivoirienne la plus populaire sur Facebook. Avec 35 mille personnes connectées durant son direct, il a détenu le record de l’influenceur ayant rassemblé le maximum d’internautes dans un direct.

Malheureusement, le pasteur a été détrôné par Emmanuelle Keita, une blogueuse et influenceuse ivoirienne. Durant son direct, elle a rassemblé plus de 38 mille personnes.

Cette nouvelle a suscité de la moquerie sur la toile à l’égard de Makosso. Ses détracteurs se sont déchaînés sur lui, en lui intimant l’ordre de ne plus oser faire un direct.

La réaction de Makosso

Face à toutes ces moqueries, le Général a fait un direct pour remettre les pendules à l’heure. Dans le direct, il s’est indigné du fait que son nom soit cité dans tous les dossiers sur Facebook. Il a ensuite demandé aux internautes de le laisser faire son deuil.

“Vous attendez ma réponse. Vous l’aurez. Ce soir je ne vais pas dormir. Je ne vais pas pardonner à Emmanuelle Keita…. Facebook… Est-ce qu’on va s’en sortir un jour ?

On m’identifie partout, on me demande de la fermer. Le vrai problème entre Peter et Emmanuelle Keita, on le laisse pour parler de moi, comme si c’était moi qui était la cause de leur rupture.

Vous n’avez pas pitié de moi ? Quand même ! Vous voulez me donner un AVC ? Aujourd’hui je me suis couché sur le lit et j’ai pleuré l’absence de ma femme, pendant des heures.

J’ai fini par dormir et à mon réveil, on veut me faire pleurer encore. Je vous ai fait quoi ? Chaque jour, vous criez mon nom. Si j’ai fait 2 vues, c’est mon problème. Pourquoi vous faites ça ?”, a-t-il affirmé.

Plus loin dans son direct, le Général a félicité Emmanuelle Keita pour ce record qu’elle a battu. Il a fait comprendre aux internautes qu’au-delà de tout, c’est la Côte d’Ivoire qui gagne.