CAN 2019 : les confidences d’Emmanuel Adebayor après l’élimination des Eperviers du Togo

Emmanuel Adebayor s’est prononcé sur l’élimination des Eperviers après le match décisif du dimanche 24 mars 2019 qui les opposait aux Ecureuils du Bénin.

Pour  l’attaquant, c’est une déception, mais il faut un fair-play et soutenir les voisins béninois.

« J’ai eu la chance de disputer beaucoup d’éliminatoires durant ma jeune carrière. Aujourd’hui encore, on a tout donné pour se qualifier mais ça n’a pas marché. On va donc retourner dans nos clubs respectifs, tranquillement. On va se remettre au travail et regarder droit devant nous. On ne va pas rester focalisés sur ce résultat », a-t-il confié.

Adebayor, retraite, football, can, egypte, 2019« La déception est là et elle est énorme. Mais c’est le football. Il ne pouvait y avoir qu’un pays qualifié ce soir et ça a été le Bénin. Félicitations aux Béninois et espérons qu’ils fassent une belle Coupe d’Afrique des nations. Qu’on le veuille ou non, on reste des voisins. On sera donc dans l’obligation de les soutenir cet été. En plus, ils vont récupérer des joueurs-clés comme Stéphane Sessègnon ou Mickaël Poté. Espérons que cette équipe aille vraiment loin à la CAN 2019 », soutient-il.

« Je suis un joueur comme les autres. Lorsque j’étais plus jeune, je travaillais peut-être une ou deux fois par jour. Mais plus je vieillis et plus je comprends que seul le travail paie. J’ai eu la chance de côtoyer des joueurs comme Cristiano Ronaldo, comme Thierry Henry, comme Dennis Bergkamp, comme Sol Campbell. Ces joueurs m’ont appris que seul le travail compte pour durer le plus longtemps possible en football », se souvient-il.

« Pour l’instant, on ne va pas parler de ma fin de carrière. On va plus parler de l’élimination du Togo », a-t-il lâché.

Plus d'articles
Royaume-Uni : les 39 morts retrouvés dans un camion étaient Chinois