Site icon L-FRII

CAN 2021 : “Je suis désolé, on ne juge pas …”, Habib Beye recadre les détracteurs d’Aliou Cissé

Aliou Cissé, le sélectionneur des Lions de la Téranga a fait l’objet de plusieurs critiques depuis le début de la CAN 2021 et la production de jeu insipide de son équipe.

Mais pour son ancien coéquipier en sélection, Habib Beye, il ne faut pas encore faire le bilan de l’ancien parisien.

Une victoire et deux nuls avec un but marqué, tel est le bilan du Sénégal en phase de groupes de la Coupe d’Afrique des nations qui se tient depuis le 9 janvier au Cameroun.

Et avant d’affronter le Cap-Vert mardi en quart de finale (16h TU), beaucoup s’interrogent sur le jeu des Lions au point où le bilan de Cissé est (déjà) remis en cause. Mais pour Beye, ce n’est pas encore le moment de faire les comptes.

« Je suis désolé, on ne juge pas un bilan d’Aliou Cissé. Ce n’est pas fini. On analyse ce qu’il fait. Mais juger, on juge un bilan ; et un bilan vous le rendez à la fin », a t-il déclaré sur Canal+.

L’actuel entraîneur de la Red Star est d’ailleurs revenu sur la belle épopée lors de la CAN 2002 où ils ont perdu en finale .

« Il faut être très lucide et ne pas oublier que cette génération 2002 dont on parle. On a rien gagné, c’est la vérité, mais c’est extraordinaire ce qu’on a fait.

On a été un tout petit pays qualifié pour la première fois en Coupe du monde et on est allé jusqu’en quart de final. Et on a été en finale de la Coupe d’Afrique.

Donc, tous ces gens qui tapent sur Cissé pour dire ouais, nous, on ferait mieux, il faut être en place pour mieux faire», a conclu Habib Beye.

Vendredi devant l’Association nationale de la Presse sportive sénégalise (ANPS), Aliou Cissé a lui-même reconnu le niveau de jeu très faible de son équipe, mais a confiance que ses poulains vont monter en puissance dans la compétition : « Je suis le premier à ne pas être satisfait de notre jeu.

Et je suis conscient que nous devons progresser dessus. Et nous allons progresser ça c’est sûr », a t-il déclaré.

Avec Infos-sports.com