CAN Cameroun 2021 : l’avancement des travaux menacé

Des grèves à répétition sont observées sur certains chantiers de la CAN 2021. Les employés réclamant plusieurs mois d’arriérés de salaires à Yaoundé devraient bientôt obtenir leur dû.

Le Cameroun compte-t-il essuyer un nouvel échec après le retrait de la CAN 2019 ? Tout indique que le pays des Lions indomptables prend du retard pour accueillir l’Afrique dans deux ans. Et pour cause, les grèves devenues le quotidien des ouvriers sur certains chantiers de la CAN 2021.

Lire aussi: Meilleur joueur UEFA 2019 : Sadio Mané out de la liste, les fans crient au “racisme”

Au stade Paul Biya à Yaoundé, les ouvriers ont récemment observé un mouvement de grève le 13 août dernier. La presse locale rapporte que les ouvriers ont séquestré le directeur du projet, réclamant leurs arriérés de salaires. Les travaux sur ce site connaissent souvent des semaines, voire des mois, d’hibernation à cause de ces problèmes de salaires devenus récurrents. Cela entraîne des retards pour la construction de cette infrastructure qui doit abriter des rencontres de la CAN 2021.

Pour mettre fin à ces revendications, l’entreprise en charge des travaux au stade Paul Biya a annoncé dans un message le 15 août que les ouvriers seront payés. D’après l’entreprise, une première tranche de 250 millions de francs CFA sera débloquée le 23 août prochain. Une seconde de 300 millions sera disponible « fin août » avant qu’une dernière dont le moment n’a pas été dévoilé, le soit en septembre.

Comme à Yaoundé, les chantiers de la ville de Garoua (Nord) pour la CAN 2021 avancent au rythme des grèves. Le responsable des travaux dans la ville avait récemment indiqué que les lourdeurs administratives ralentissent le paiement des employés. Autant de signaux qui ne présagent rien de bon.

Plus d'articles
Togo : Dr Joël Anani, le 1er francophone au poste de Directeur régional Afrique de l’IFMSA (vidéo)