in ,

Canada : des champignons hallucinogènes  bientôt dans les hôpitaux ?

Quatre Canadiens luttant contre un cancer incurable vont être traités à l’aide de champignons hallucinogènes, rapporte dans un communiqué TheraPsil, un groupe de défense militant pour l’accès à ce type de traitement. Le champignon en question est la psilocybine, sa consommation est interdite au Canada depuis 1974. La ministre de la Santé Patty Hajdu a néanmoins approuvé la demande des quatre malades, notamment celle de Thomas Hartle, 52 ans, atteint d’un cancer du côlon, qui avait partagé sa détresse dans une vidéo envoyée à la ministre puis au National Post.

Le virus Epstein-Barr favorise le cancer de l’estomac

 

« Des gens comme moi font face à des problèmes de santé mentale très réels et très concrets. Ce sont des problèmes de santé mentale, des angoisses et des dépressions qui, selon nous, pourraient être résolus d’un simple coup de crayon », expliquait-il dans cette vidéo. Une étude de 2016 de l’université Johns-Hopkins affirme que le traitement à base de psilocybine a des effets positifs sur la dépression et l’anxiété des patients atteints d’un cancer, rapporte le National Post. Les chercheurs ont observé un regain d’optimisme et une amélioration de la qualité de vie chez les malades ainsi traités.

 

L’impact du Covid-19 sur la santé mentale

L’opinion semble encore être partagée sur l’usage des champignons hallucinogènes pour des applications médicales en fin de vie. Un sondage réalisé en juin par TheraPsil montrait ainsi que 41% des Canadiens étaient favorables à un usage dans ce contexte, un chiffre qui montaient jusqu’à 59% lorsque des informations médicales complémentaires étaient fournies.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Un briquet, de l’essence et une vidéo TikTok : un enfant se brûle en voulant imiter les réseaux sociaux (photo)

France : Christophe Castaner épinglé pour ses mauvais comptes