in ,

Canicule : Sony a inventé un mini-climatiseur qui se glisse dans le t-shirt

Sony a créé un mini-climatiseur pour le moins génial considérant la forte canicule que connaît la France en ce moment. L’appareil se glisse facilement dans une petite poche placée dernière un t-shirt et est conçu pour réguler la température corporelle, avec la possibilité d’effectuer des réglages directement depuis un smartphone.

Malheureusement, sa commercialisation n’est prévue que pour 2020 et au Japon dans un premier temps. L’accessoire est idéal pour affronter les épisodes de chaleur qui se font de plus en plus violents en ce moment. Conçu par Sony, ce climatiseur de poche baptisé Reon Pocket se porte très facilement dans des vêtements et fait l’objet d’une campagne de financement participatif avec un objectif placé à 500.000 euros. Sa commercialisation est prévue pour 2020.

Lire aussi: Andrés Iniesta : « Kubo est incroyable, c’est l’un des jeunes joueurs les plus doués de la planète »

Sony créé un climatiseur de poche pour affronter la chaleur

L’appareil est d’autant plus génial qu’il permet de réguler la température corporelle dans les deux sens, aussi bien par des temps de chaleur que de froid. La taille du mini-climatiseur est proche de celle d’un smartphone, mais l’appareil est bien plus léger que la plupart des téléphones portables puisqu’il ne pèse que 85 grammes. Reon Pocket se glisse dans un t-shirt spécial avec lequel il est commercialisé. L’ensemble coûte 130 dollars.

Le boîtier se connecte en Bluetooth avec un smartphone Android ou iOS. Une application permet à l’utilisateur de régler sa température corporelle selon sa convenance. Le seul bémol se situe au niveau de l’autonomie de l’appareil. Cette première version est conçue pour tenir 90 minutes seulement. Ensuite, une séance de charge pleine dure deux heures. Le premier modèle sera disponible au Japon en mars 2020.

Sony




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab
Bénin une importante saisie de faux médicaments en provenance du Togo

La douane béninoise saisit 700 kg de faux médicaments en provenance du Togo

Gambie: les anciens membres des escadrons de la mort passent aux aveux