Carburant frelaté, la chasse continuePour les cinq premiers mois de cette année, nous avons perdu près de 20 milliards frs CFA pour les caisses de l’Etat dû à la commercialisation des produits pétroliers de contrebandes.’’, a estimé le Directeur du Renseignement et de la Lutte contre la Fraude, M. Akototsè Komi.

Une situation qui a conduit le ministère de l’Economie et des Finances, la semaine dernière, à doter ‘’l’Opération Entonnoir’’ de nouveaux véhicules pour combattre le fléau.



Les résultats ne se font pas attendre après cet appui technique à ce dispositif de répression du commerce illicite du carburant.

35 fûts de 200 litres, 135 bidons de 25 litres soit un total de 10.375 litres d’essence et 6 véhicules ont été saisis. Une semaine à l’avance, d’autres véhicules transportant 35 fûts d’une contenance totale de 7.000 litres avaient été saisis.’, a énuméré l’Officier de police Babaly Wiyao, lors de la présentation à la presse ce mercredi 23 septembre dans l’enceinte du ministère de la Sécurité et de la Protection Civile à Lomé. Des saisies effectuées entre le samedi 19 et le mercredi matin.

Nul n’ignore les risques que présente ce commerce illicite de carburants. Ils sont souvent stockés dans les lieux servant d’habitation ou proche d’habitations et la moindre étincelle conduit aux drames sans parler de l’impact de son commerce sur l’économie togolaise. La vente illicite du carburant est interdite, ceux qui le font s’exposent à la rigueur de la loi.’, a-t-il ajouté.