in

Ce groupe de personnes âgées devrait éviter de prendre l’aspirine

Au vu des résultats d’une nouvelle étude, les personnes âgées atteintes d’un cancer avancé devrait éviter de prendre des aspirines. Le médicament accélère le cancer et précipite la mort selon l’étude.

L’étude a été menée par des chercheurs du Massachusetts General Hospital, du Berman Center du Minnesota et de l’Université Monash en Australie.

Un immigré illégal met un couteau sous la gorge d’un gendarme pour un « mauvais regard »

Il est vrai que plusieurs recherches ont révélé que prendre une aspirine réduisait les risques de développer un cancer, en particulier un cancer colorectal. Toutefois, l’ensemble de ces travaux reposait sur des participants d’âge moyen. L’équipe binationale a souhaité savoir si cet effet était aussi observé chez les personnes âgées. Elle a pour cela lancé l’essai ASPREE (ASPirin in Reducing Events in the Elderly : aspirine dans la réduction des événements chez les seniors).

« Nous avons mené cette étude comme un examen plus détaillé de l’effet de l’aspirine sur le développement du cancer ainsi que sur la mort liée au cancer », a indiqué le Dr Andrew T. Chan, directeur du département épidémiologie au MGH Cancer Center et professeur de médecine à l’école de médecine de Harvard.

L’auteur principal et ses collègues ont suivi 19 114 participants australiens et américains en bonne santé, âgés de plus de 70 ans pendant une durée médiane de 4,7 ans. Certains prenaient une faible dose quotidienne d’aspirine (100 mg) et d’autres un placebo.

Les chercheurs indiquent que 981 personnes qui avalaient l’anti-inflammatoire non stéroïdien et 952 qui avaient un placebo ont développé un cancer pendant la période de l’étude. Il n’y a ainsi pas de différence statistique significative entre les groupes concernant le développement d’une tumeur. En revanche, l’équipe a fait une découverte inquiétante.

La prise d’aspirine est associée à un risque 19% plus élevé de recevoir un diagnostic de cancer qui s’était propagé ou métastasé. Il y a aussi un risque 22% plus important d’être diagnostiqué avec un cancer de stade 4 ou avancé.

Elle décède après avoir mélangé ces 2 produits pour nettoyer sa salle de bain

De plus, parmi les participants qui ont reçu un diagnostic de cancer avancé, ceux qui prenaient de l’aspirine étaient plus susceptibles de mourir pendant le suivi que les autres.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Le monde de la cuisine en émoi : un célèbre chef accusé d’agressions sexuelles

Togo / Covid-19 : Plus de 50 cas confirmés parmi le personnel de la santé