Ce handicap qui touche les accros aux smartphones

Tenir son smartphone au niveau de la poitrine ou de l’abdomen, la tête baissée, peut provoquer une apparition anticipée d’un double menton, prévient Al-Yousef, chirurgien esthétique. Une déformation physique qui peut notamment toucher les blogueurs, très souvent actifs sur les réseaux sociaux.

Instagram fusionne avec Facebook Messenger

«Les professions liées aux réseaux sociaux et travailler constamment sur un smartphone affectent lourdement le platysma, ou muscle peaucier du cou qui s’étend du menton à la clavicule. Et avoir la tête constamment baissée l’endommage. Il devient plus profond », explique le spécialiste. Une déformation esthétique qui apparaît ainsi plusieurs décennies plus tôt que prévu.

 

Un maquereau de plus de 18 kg heurte un homme à la poitrine et le tue

D’après lui, de nos jours, les jeunes de 25 à 40 ans souffrent de plus en plus de ce handicap. « Ils sont constamment sur leur smartphone et regardent vers le bas, ce qui entraîne la formation d’un double menton très tôt », détaille-t-il. « Pour s’en débarrasser, il faut éliminer les tissus adipeux du cou », poursuit Amjad Al-Yousef qui conseille de faire de la gymnastique pour augmenter le tonus musculaire dans cette zone.

Platinium Card BAT

Phone Promo TG

Golden Tulip Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Coronavirus / FC Inter Milan : l’équipe première testée négative