Ce que devient Marco Materazzi, le joueur le plus détesté en France

Adulé par les uns, méprisé et décrié par les autres, le personnage de Marco Materazzi ne laisse personne indifférent. Et pour tous les supporters français, l’évocation de son nom rappelle forcément de mauvais souvenirs. Rentré dans les annales pour avoir « entaché » la fin de carrière de Zidane, le défenseur italien n’en demeure pas moins un des plus grands noms du football transalpin. Mais qu’est-il devenu quatorze ans après les incidents de la finale de la Coupe du monde 2006 ?

Auteur d’un parcours assez atypique, ce défenseur longiligne a d’abord roulé sa bosse un peu partout en Italie avant d’atteindre le summum de sa carrière sous le maillot de l’Inter Milan. Arrivé en 2001, le natif de Lecce y aura tout connu et remporté notamment la Ligue des champions en 2010.

Cependant, sa célébrité il le doit en partie à cette action en finale de la Coupe du monde 2006. Au Stade Olympico de Berlin, Français et Italiens croisent le fer en finale du Mondial. Au terme d’une rencontre acharnée, les deux équipes prolongent le suspens au-delà du temps réglementaire. Les supporters français ne le savent pas encore mais le rêve va bientôt virer au cauchemar.

Au marquage de « Zizou », il lui balance des « mots doux » qui provoqueront la colère du Français. L’ancien meneur de jeu lui assène un coup dans la poitrine. La sentence tombe : carton rouge et une sortie par la petite porte pour la légende française. L’Italie remporte le Graal, Materazzi sourit et devient par la même occasion l’ennemi public numéro 1 des Français.

Sa carrière d’entraîneur débute mal…

Après avoir baroudé un peu partout, il clôt le dernier chapitre de sa carrière de footballeur dans le championnat indien au sein du club Chennaiyin FC. Une aventure qui a tourné court. Il raccroche ses crampons en 2014. Deux ans plus tard, il est rappelé par le même club, mais cette fois-ci pour un poste d’entraîneur. Ses premiers pas sur le banc sont poussifs : 47 matches, pour 19 victoires, 12 nuls et 16 défaites. Les coups de gueule, tirades et autres provocations de l’ex-défenseur central ont moins d’impact depuis la touche… Materazzi est viré et rentre en Italie.

Depuis, il est l’auteur de quelques apparitions sur les plateaux de TV de son pays. En avril dernier, il a même levé le voile sur le secret de l’altercation avec Zidane qui a fait sa légende.  «Nous avons eu quelques frictions. Après le premier accrochage, je lui ai demandé pardon, il a mal réagi. Après le troisième, j’ai froncé les sourcils. Il m’a dit : « Je te donnerai mon maillot plus tard. » Je lui ai répondu que je préférerais sa sœur. », révélait-il alors. Un petit fond de commerce que le défenseur italien se plait à entretenir.

En attendant de retrouver un banc, le défenseur italien aime passer du bon temps avec sa famille. Des moments complices qu’il n’hésite pas à partager sur les réseaux sociaux.

Avec AfriqueSports

Similaires