in ,

Ce que le langage corporel dit de vous lors d’un entretien

En entretien d’embauche, non seulement vos gestes, votre attitude, votre voix, votre regard mais aussi votre tenue disent tout haut ce que vous pensez tout bas. Pour être sûr de faire bonne impression et éviter que votre langage corporel n’aille à l’encontre de l’image que vous souhaitez donner, mieux vaut apprendre à le décrypter !

Le langage corporel, et plus largement la communication non-verbale, véhicule des informations sur vous. Et bien que le recruteur se concentre davantage sur vos paroles, son impression globale quant à votre profil va se construire par rapport à l’image que vous reflétez.

Envie de changer de job? Voici quelques conseils à suivre

Faire une bonne première impression

Avant même de vous recevoir en entretien, le recruteur se fait une première impression sur vous. Que vous patientiez dans la salle de réception, ou que vous soyez convié à rejoindre le recruteur directement dans son bureau ou dans une salle, votre manière de vous lever, de marcher vers lui et de vous présenter, va être décortiquée du regard.

Évitez de vous lever trop rapidement, surveillez votre démarche et soyez enthousiaste lorsque vous vous présentez et saluez votre interlocuteur.

Soyez également attentif à la poignée de main. Geste à première vue anodin, l’incontournable poignée de main s’avère être très révélatrice. Trop molle, elle dit que vous manquez d’énergie et d’assurance, trop vive, vous avez des chances de passer pour un hyperactif et trop forte, vous risquez d’abîmer les phalanges de votre futur manager ou du RH, ce qui n’est pas non plus recommandé…

La poignée de main idéale se compose de trois mouvements d’une vigueur modérée et ne doit pas dépasser 3 secondes. Pendant celle-ci, pensez à regarder votre interlocuteur dans les yeux, pour signifier que vous êtes prêt à engager le dialogue, le tout en affichant votre plus beau sourire.

Maîtriser son attitude

L’attitude que vous adoptez pendant l’entretien reflète votre état d’esprit. Des bras croisés peuvent signifier un repli sur soi et trahir un manque de confiance, comme si vous essayiez de vous protéger. Avoir le corps en arrière et s’écarter du recruteur peut également communiquer une image de retrait.

Quand l’entretien d’embauche est trop facile les candidats sont plus enclins à refuser un job

La meilleure position est d’avoir le dos droit, la tête haute et le buste légèrement penché en avant, pour exprimer votre intérêt et signifier au recruteur que vous êtes dans la conversation, concentré et intéressé. Un conseil qui revient régulièrement est d’ancrer vos pieds au sol, pour gagner en stabilité et donc en assurance.

Le regard, reflet de l’âme ?

Votre regard en dit aussi beaucoup sur vous. Gardez toujours un contact visuel avec votre ou vos interlocuteur(s), sans pour autant le ou les fixer. Regarder au loin ou baisser les yeux de façon répétée peut traduire une peur, une honte, un mensonge ou même un désintérêt total pour l’entretien.

Les gestes et les mouvements

Si vous êtes à l’aise et serein, cela se ressentira à travers des mouvements contrôlés, lents, mais si dans le cas contraire vous êtes angoissé ou énervé, vos gestes seront saccadés, ce que ne manquera pas d’observer le recruteur.

Idéalement, évitez de jouer avec vos mains, vos cheveux, des bijoux ou un stylo, et ne vous grattez pas. Ces gestes sont synonymes d’anxiété et peuvent amener le recruteur à se demander si vous n’êtes pas en train de mentir ou de cacher quelque chose.

La voix du succès

L’intonation de votre voix, son timbre, le volume ou encore le débit sont des éléments sur lesquels vous devez vous concentrez.

Pour rendre votre prise de parole plus attrayante, n’hésitez pas à varier le débit, à changer d’intonation et à adapter le volume, selon les propos que vous tenez et les informations sur lesquelles vous souhaitez insister. Essayez également d’avoir une voix souriante et chaleureuse pour communiquer votre sympathie.

Gabrielle, 1,53 mètres, 130 kilos, victime de discrimination à l’embauche

En parlant de sourire, celui-ci est contagieux, c’est-à-dire que par mimétisme, nous avons tendance à reproduire ce que nous voyons. Si vous souriez, votre interlocuteur a de fortes chances de sourire à son tour et l’atmosphère n’en sera que plus agréable.

L’habit fait presque le moine

Bien que les vêtements ne fassent pas partie du langage corporel à proprement parler, ils font partie, tout comme l’attitude ou les gestes, des éléments qui influent la perception du recruteur à votre égard. Si vous êtes vêtu d’un costume trois pièces assorti de chaussures cirées, vous ne renvoyez pas le même message que si vous êtes en pull-jean-baskets. Quand le premier cas peut donner de vous l’image de quelqu’un de perfectionniste, le second peut être interprété comme du relâchement.

Les couleurs ont aussi leur importance et traduisent votre personnalité. Les teintes foncées telles que le gris et le noir sont associées à la sobriété, à l’élégance, quand les coloris plus chauds renvoient à une personnalité haute en couleurs, plus extravertie.

Le choix de la tenue et des couleurs dépend évidemment de l’entreprise dans laquelle vous candidatez et du poste que vous visez. N’hésitez pas à chercher des photos des collaborateurs sur le lieu de travail, pour prendre la température et choisir un dress-code en conséquence.

Toutes ces recommandations sont néanmoins à prendre avec des pincettes. Ce n’est pas parce que vous avez croisé les bras pendant l’entretien ou que vous avez regardé ailleurs pendant quelques secondes, que le poste va systématiquement vous passer sous le nez. Tous les recruteurs ne sont pas aussi sensibles au langage corporel. Ce sont juste des principes qu’il est bon de respecter pour mettre toutes les chances de votre côté !

Avec REGIONSJOB



L’artiste malienne Rokia Traoré arrêtée en France

L’artiste malienne Rokia Traoré arrêtée en France

Côte d’Ivoire : chaudes empoignades entre Eunice Zunon et Tiesco le Sultan