CEA 2019: « Emplois, entrepreneuriat, et développement des capacités pour les jeunes africains » au cœur des préoccupations

La Conférence économique africaine (CEA) se tiendra à Charm el-Cheikh en Égypte, du 2 au 4 décembre prochain. Elle s’inscrira sous le thème : « Emplois, entrepreneuriat et développement des capacités pour les jeunes africains ».

Cette conférence vise à réunir des représentants de la jeunesse, des chercheurs, des décideurs, des partenaires de développement et d’autres acteurs pour débattre de l’évolution récente des questions relatives à l’emploi de jeunes en Afrique, au développement de leurs compétences et à leur esprit entrepreneurial, et tirer des enseignements des réformes actuellement mises en œuvre. 

Lire aussi : L’homme qui devait devenir le premier Noir africain dans l’espace meurt dans un accident de moto

Elle permettra d’examiner les données factuelles les plus récentes et les défis émergents en matière de chômage chez les jeunes, de développement des compétences et des capacités en Afrique, pour éclairer la mise en œuvre des stratégies et identifier les politiques novatrices et réalisables fondées sur des éléments probants. 

La conférence, explique-t-on, inclura des présentations de qualité sur la recherche orientée vers les politiques à la fois par des universitaires et de jeunes chercheurs talentueux du continent qui débattront et recommanderont des options de politiques sur la manière de remédier aux inadéquations persistantes entre les besoins du marché du travail et les compétences acquises par la jeunesse africaine. 

Le thème de cette conférence est parfaitement aligné sur l’Objectif de développement durable (ODD) nº8 : « Promouvoir une croissance économique partagée et durable, le plein-emploi et un travail décent pour tous ». De plus, il correspond aux aspirations de l’agenda 2063 de l’Union africaine où « le chômage des jeunes sera éliminé et les jeunes africains bénéficieront du plein accès à l’éducation, formation, compétences et technologies, services de santé, emplois et opportunités économiques (…) ». 

En tant que « pionniers de la société de la connaissance africaine », les jeunes contribueront de manière significative à l’innovation et l’esprit d’entreprise sur le continent à condition que toutes les ressources nécessaires soient mobilisées pour leur permettre de réaliser leur plein potentiel. 

Lire aussi : L’homme qui devait devenir le premier Noir africain dans l’espace meurt dans un accident de moto

Le thème de cette année s’inscrit également dans les programmes des partenaires, la BAD, le PNUD et la CEA. Ces institutions conviennent qu’une population jeune, compétente, productive, innovante et entreprenante, préparée de manière adéquate aux défis actuels et futurs d’un marché du travail de plus en plus dynamique, peut être un catalyseur pour lutter contre le chômage des jeunes et contribuer à une croissance économique inclusive et durable. 

La CEA 2019, rapporte-t-on, est organisée conjointement par la Banque africaine de développement (BAD), la Commission économique pour l’Afrique (CEA) et le Programme de Nations Unies pour le développement (PNUD). 

Plus d'articles
Coronavirus au Japon : 8 bébés testés positifs dans un centre d’accueil