Saham

Le président ivoirien Alassane Ouattara est agacé par les restrictions auxquelles sont soumises des entreprises ivoiriennes dans l’espace communautaire. Il n’hésiterait pas à l’afficher clairement devant ses pairs.

CEDEAO le franc-parler du président Alassane OuattaraLire aussi : [Photo] Ratatiné, l’ex-dictateur Robert Mugabe méconnaissable

Orabank

Le 12 juillet, à Abidjan, lors du sommet des chefs d’État de l’UEMOA, le président, qui accueillait ses homologues, n’aurait pas hésité à dire son agacement face à cette situation qui prévaut dans la sous-région, révèle Jeune Afrique dans sa parution du jour.

GTA

Lire aussi : Gabon : le Boeing 777 d’Air Bongo One est-il en vente ?

Pour l’ex-gouverneur de la BCEAO, les entreprises ivoiriennes se heurtent, dans certains pays de la sous-région, à des restrictions locales qui n’existent pas en Côte d’Ivoire. Une situation qui constituerait un coup de frein au développement de ces entreprises.

Orabank