CEDEAO : les commerçants affligés par la fermeture des frontières du Nigeria

Le Nigeria a fermé depuis le 20 août de cette année ses frontières terrestres d’avec ses voisins. Cette décision des autorités nigérianes a été prise officiellement pour lutter contre les trafics de tout genre qui s’effectuent sur ses bornes limitrophes. Mais en réalité, les autorités nigérianes veulent lutter contre l’importation illégale de denrées dont le riz qui est réimporté par des commerçants des pays voisins sur son territoire.

 

Frontière Togo/Ghana : plus de 150 terroristes présumés arrêtés par police ghanéenne


Les victimes co-latérales de ce blocus unilatéral des frontières restent les commerçants des pays voisins. Selon un grossiste nigérien de bananes, « le prix du kilo de bananes est passé de 500 à 800 F CFA. » Tandis qu’un autre déclare que le bol de riz est monté de 700 à 1200 FCFA. Une situation dont se désolent beaucoup de commerçants des pays voisins du Nigeria. 

 

Bénin/Boni Yayi : aussitôt arrivé, aussitôt reparti ; voici les raisons

Plus d'articles
Emmanuel Macron “effaré” : cette grosse bourde de Jean Castex qui n’est pas passée