Cérémonie de lancement du PAUT II : Discours de M. Nicolás Berlanga-Martínez, Ambassadeur de l’UE au Togo

Cérémonie de lancement du PAUT II Discours de M. Nicolás Berlanga-Martínez, Ambassadeur de l’UE au Togo– Excellence M. le Président de la République,

– M. le Premier ministre,

– M. le Président de l’Assemblée nationale,

– M. le Ministre d’Etat, Ordonnateur national du FED

– Mesdames et Messieurs les Ministres

– Messieurs les ambassadeurs des Etats membres de l’Union européenne

– Monsieur le directeur de l’Agence française de développement

-Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et les représentants des Organisations internationales,

– Honorables députés, vénérés chefs traditionnels

– Population de la zone lagunaire de Lomé,

Mesdames et messieurs,

Baguida, Kanyikopé, Akodéssewa, Anfamé … 300.000 citoyens de ces quartiers de la ville de Lomé auront certainement moins de préoccupations dans quelques mois quand les prochaines saisons de pluie arriveront.

Il a fallu 2 ans pour que les études menées conjointement par les autorités togolaises, l’Agence française de développement (AFD) et l’Union européenne définissent la phase 2 du Programme d’Aménagement Urbain du Togo. Trois ans après la signature de la convention de financement entre le gouvernement togolais et l’Union européenne d’une part, et de l’UE avec l’AFD d’autre part, nous pouvons finalement lancer les travaux de construction du 4ème lac, avec plus de 15 ha. d’excavation, 8 km de canaux et presque 30 km de caniveaux dans ces quartiers qui étaient des quartiers périphériques il y a simplement 15 ans. Ces quartiers sont actuellement habités par une population qui se bat tous les jours pour sa survie et où l’accès aux services publics est insuffisant.

Il reste dans notre mémoire tout au long de cette période, l’importance des dégâts matériels et les pertes en vies humaines surtout en 2008 et en 2010 à la suite des inondations survenues sur pratiquement toute l’étendue du territoire national mais particulièrement à Lomé.

Les uns pourront qualifier cette intervention de tardive : 3 ans pour le début effectif des travaux!

Les autres pourront être tentés de la considérer insuffisante quand la ville de Lomé ne cesse de grandir à pas de géant : 43 Millions d’Euros (soit 28,2 milliards de F CFA) dont 95% délégués à l’AFD pour la réalisation des travaux et pour l’appui institutionnel à la Mairie et à la Direction de l’assainissement.

Monsieur le Président de la République, mesdames et messieurs,

Au nom de cette équipe composée de l’Union européenne et de l’AFD qui accompagne ces travaux, je voudrais profiter de cette occasion pour revendiquer un “savoir-faire européen” qui reflète notre fort engagement en faveur du développement de votre pays et la création de nouvelles opportunités pour ses citoyens.

D’abord, permettez-moi de réitérer que les montants engagés pour les travaux proviennent de la solidarité des citoyens européens. Ce sont des dons que nos compatriotes ont eu à cœur de dédier aux Togolais pour persévérer dans notre partenariat humain.

On doit rappeler aussi que cette intervention n’est que la continuation d’autres actions déjà menées (par exemple le programme d’aménagement urbain phase 1 de l’UE, les projets environnement urbain de Lomé (PEUL I et II) de l’AFD, et le projet d’aménagement de la zone lagunaire avec l’appui de la BOAD) qui depuis 2007, avec des montants aussi significatifs que ceux d’aujourd’hui, ont contribué avec les autorités à ordonner le développement galopant de la ville de Lomé.

L'assistance
L’assistance

Il me semble important de souligner ce que l’on a tendance parfois à oublier, la mise en œuvre du renforcement des capacités et du transfert des compétences, le travail discret et patient en faveur de la formation des cadres, une organisation administrative plus performante, la mise en place de la transparence dans l’octroi de marchés publics. Ces actions sont tout aussi importantes que la construction d’infrastructures, si flamboyantes qu’elles puissent être.

Les études réalisées ont montré que les inondations constatées à Lomé résultent d’une conjugaison de plusieurs facteurs, notamment l’absence ou la mauvaise qualité des infrastructures d’évacuation et leur manque d’’entretien, ainsi que la faible intégration d’une politique d’assainissement parmi les autres politiques urbaines.

Je voudrais dire que notre souci majeur, comme il a été mentionné antérieurement, repose sur des éléments fondamentaux qui sont la maintenance et la durabilité des ouvrages, et la coordination avec les autres initiatives publiques. Je peux donc vous assurer que ces aspects sont pris en compte dans les travaux lancés aujourd’hui avec le soutien de l’Union européenne et de l’AFD.

Je me permettrais d’ajouter aussi une autre clé de notre souci d’efficacité : la proximité auprès des plus défavorisées en faveur d’un concept de développement inclusif et équilibré, avec un accent particulier porté aux jeunes, aujourd’hui ceux de Baguida, Kanyikopé, Akodéssewa, Anfamé. En ce sens, je peux vous confirmer qu’une partie des travaux sera exécutée suivant les techniques des travaux urbains à haute intensité de main d’œuvre pour maximiser les possibilités d’emplois.

Monsieur le Président de la République, mesdames et messieurs,

Un écrivain togolais qualifiait récemment le 21ème siècle comme “un temps tourmenté”. “L’ignorance et les inégalités – écrivait-il – sont à l’origine de discours violents et mortifères qui menacent la paix sociale”.

L’engagement à long terme de l’Union européenne avec le Togo, notre voisinage qui nous fait partager les menaces et nous oblige à des réponses collectives (mises à l’épreuve ces jours-ci dans les questions de sécurité), ce tissu humain d’échanges, de diaspora, de partage des valeurs de société qui nous oblige à un partenariat basé sur le dialogue sincère et ouvert enrichi par des actions comme celle que nous lançons ce matin. … Ils sont par essence, principalement, des outils de civilisation, bien au-delà de la vaine complaisance ou d’un aveuglement limité à la courte distance.

Soyez assuré que notre volonté est de nous tenir à vos côtés dans le souci de contribuer pour un meilleur avenir du Togo et de tous les citoyens togolais, hommes ou femmes, jeunes ou âgés, citadins ou campagnards, du Nord, du Centre ou du Sud.

Merci beaucoup de votre attention.

Plus d'articles
CPI : Jean-Pierre Bemba condamné à un an de prison et 195 millions FCFA d’amendes