Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a reçu le prix Nobel de la paix. Avant lui, 18 autres Africains ont reçu cette prestigieuse distinction, renseigne bbc.com

En 1986, le Nigérian Wole Soyinka se voit décerner le prix Nobel de littérature. Il devient ainsi le premier lauréat africain et la première personnalité noire à recevoir ce prix.



En 1988, l’Égyptien Naguib Mahfouz. Auteur arabe engagé, est le lauréat du Prix Nobel de littérature.

En 1991, la romancière sud-africaine Nadine Gordimer dont l’œuvre “a rendu à l’humanité d’éminents services” est la lauréate du Prix Nobel de Littérature. Elle utilisera sa plume pour dénoncer le régime ségrégationniste.

En 2003, le prix Nobel de littérature est attribué à l’écrivain sud-africain John Maxwell Coetzee “qui dans de multiples travestissements expose la complicité déconcertante de l’aliénation”.

En 1960, l’ex-chef de tribu, et ancien président de l’ANC Albert John Luthuli reçoit ce prix pour son combat contre l’apartheid.

Lire aussi : Le très émouvant discours d’une jeune Burundaise née avec le VIH devant Macron

En 1978, le président égyptien Anouar El-Sadate, reçoit le prix pour la signature des accords du Camp David, qui rétabliront la paix entre l’Egypte et Israël. Il est récompensé avec son cosignataire israélien, Menahem Begin.

En 1984, Monseigneur Desmond Tutu, l’archevêque sud-africain est honoré par le Prix Nobel de la Paix pour sa prise de position en faveur de la lutte contre l’apartheid.

En 1993, Nelson Mandela obtient le prix Nobel de la paix conjointement avec Frederik Willem de Klerk pour la lutte anti-apartheid en Afrique du Sud.

En 2001, l’ONU reçoit le prix Nobel de la paix, et avec elle son secrétaire général de l’époque, le Ghanéen Kofi Annan.

En 2004, Wangari Maathai. Biologiste kényane, est la première femme africaine à obtenir le Prix Nobel de la Paix. Elle reçoit la célèbre distinction en vertu de « sa contribution en faveur du développement durable, de la démocratie et de la paix ».

En 2005, l’Egyptien Mohamed el-Baradei, directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique de 1997 à 2009, reçoit le prix Nobel de la paix conjointement avec l’organisation qu’il dirige.

Lire aussi : Afrique du Sud : l’ex-président Jacob Zuma va être jugé pour corruption

En 2011, l’ancienne présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf et sa compatriote Leymah Gbowee, militantes pour le droit des femmes reçoivent le Prix Nobel de la Paix.

En 2015, le quartet du dialogue national tunisien, une association, est lauréat du Prix Nobel de la Paix pour avoir réussi à amener la démocratie en Tunisie après la révolution du Jasmin.

En 2018, le prix Nobel de la paix est attribué au médecin-gynécologue congolais Denis Mukwege et à l’activiste Yazidie Nadia Murad, ex-esclave du groupe Etat islamique.

En 1951, Max Theiler, médecin sud-africain, est distingué par le Prix Nobel de Médecine pour ses recherches sur la fièvre jaune, et les moyens de lutte contre cette maladie.

En 1979, Allan MacLeod Cormack, physicien sud-africain, obtient le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1979 pour sa contribution à l’invention de la tomodensitométrie, connue sous le nom de scanner.

En 1999, le chercheur égyptien Ahmed Zoweil est désigné lauréat du prix Nobel de chimie pour avoir réussi à photographier, à l’aide d’un laser très rapide, les atomes d’une molécule en train de bouger durant une réaction chimique.

En 2002, le biologiste sud-africain, Sydney Brenner a obtenu le prix Nobel de physiologie ou médecine.

Source : bbc.com