Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

>

“C’est écœurant” ; Une scène de viol collectif dans une série enflamme la toile (vidéo)

Facebook
Twitter
WhatsApp

“Longue, détaillée et explicite”: c’est par ces mots que la chaîne publique flamand décrit la scène diffusée ce dimanche 27 février, extrait marquant du quatrième des six épisodes de la série “Twee zomers”.

Quel est le pitch ? Que se passe-t-il exactement ? Une soirée entre jeunes, en vacances sur une île du sud de la France, dérape complètement. Droguée, alcoolisée, inconsciente, une jeune femme du groupe se fait violer par deux jeunes hommes, qui sont ses amis. 

Un autre filme les faits, un quatrième regarde, sans intervenir. Trente ans plus tard, trois des quatre protagonistes masculins se retrouvent sur cette même île au large de la Côte d’Azur et font l’objet d’un chantage à la vidéo. Les images de la funeste soirée refont surface et menacent de chambouler leur vie.

La scène diffusée par la VRT fait évidemment débat. Selon le réalisateur, c’était un choix délibéré de montrer les faits tel qu’ils se sont produits et de ne pas les édulcorer. Cependant, d’autres voix ne partagent pas cet avis.

Pour Liesbeth Kennes, pédagogue sociale et experte en transgression sexuelle, estime que cette scène n’aurait jamais pu être tournée et promue comme ça : “Le viol n’est pas une technique commerciale. 

Souvent, le viol est une partie de l’histoire. En l’occurrence ici, il s’agit de l’histoire même. Je ne veux surtout pas être le millionième téléspectateur afin que Eén puisse après se féliciter de l’audience. (…) La VRT décrit elle-même la scène comme ‘longue, détaillée, explicite’. C’est écœurant”.