in ,

Cet ingrédient permet de réduire le risque d’être touché par un diabète type 2

Des chercheurs de l’université Érasme de Rotterdam et de l’École Harvard T.H.Chan de la santé publique ont établi que la consommation de glucides de qualité, tels que les grains entiers, était associée à un risque plus faible de diabète de type 2.

Une injection de cabotegravir tous les 2 mois pourrait prévenir le VIH

Ils ont tiré leur conclusion sur la base des données de trois études qui ont suivi des professionnels de la santé aux États-Unis. Ainsi, l’analyse concernant plus de 200.000 personnes a révélé près de 12.000 cas de diabète de type 2, il s’est avéré que le risque de contracter la maladie baissait avec la consommation de glucides de qualité, tels que les grains entiers.

 

Ainsi, les chercheurs ont observé un risque plus faible de diabète de type 2 lorsque des bons glucides remplaçaient les calories des acides gras saturés, des graisses mono insaturées, des graisses poly insaturées, des protéines animales et des protéines végétales.

 

En outre, ils ont établi que le remplacement des mauvais hydrates de carbone par des graisses saturées était également associé à un risque plus faible de diabète de type 2.

 

Ces résultats soulignent l’importance de distinguer les glucides des sources de haute et de basse qualité lors de l’examen du risque de diabète, ont souligné les chercheurs.

Immunité : une ‘super cellule’ découverte par des chercheurs gantois

Selon les médecins, les meilleurs glucides sont contenus dans les légumes, car ils sont associés à des fibres qui ralentissent leur digestion et aident à retarder l’absorption du glucose dans le sang. Leur index glycémique (IG) est plus bas, ce qui permet de ne pas augmenter brusquement le glucose sanguin.



PSG Nasser Al-Khelaïfi compte baisser le salaire des joueurs

Mercato : Après Mauro Icardi, le PSG vise une nouvelle star ; alerte rouge au Barça

Voici comment des opposants sont été espionnés via WhatsApp

Nouvelle fraude : attention à ne pas répondre à ces messages de la part de « WhatsApp »