L’addiction au tabac fait partie des mauvaises habitudes les plus répandues de notre ère, pourtant, elle comporte de très nombreux dangers pour la santé et ses effets peuvent être dévastateurs pour le corps. Les médias ainsi que de multiples associations font un effort de sensibilisation afin d’informer le public à ce sujet, mais il paraît qu’il y a une entreprise qui a elle aussi décidé de s’engager dans ce combat.

Lire aussi : Togo : voici pourquoi il faut enlever la tablette à vos enfants et leur donner un instrument de musique



Un moyen bien original de combattre la cigarette

Dans le milieu professionnel, il a dû sûrement vous arriver au moins une fois d’être dérangé par le fait que les fumeurs aient droit a bien plus de pauses nicotine que le reste de leurs collègues. Le fait de fumer n’est bien entendu en rien un avantage, il s’agit même de quelque chose de tout à fait dangereux.

En dépit du fait que beaucoup de fumeurs aient déjà essayé d’arrêter et malgré leur connaissance des dangers de la cigarette sur la santé, certains employés non-fumeurs continuent de voir ces pauses supplémentaires comme une mesure tout à fait injuste.

C’est dans cette optique là que la société japonaise de Piala Inc. a décidé d’offrir à ses employés non-fumeurs des jours de congé supplémentaires pour compenser le temps qu’ils passent à travailler tandis que leurs collègues profitent de leurs pauses cigarette. 

Lire aussi  : Ronaldo et Neymar s’affrontent sur un ring (vidéo)

Tout a commencé par une simple remarque

L’histoire a débuté lorsqu’un employé a déposé un papier dans la boîte à suggestions de l’entreprise. Il a en fait mis l’accent sur le fait que les pauses cigarette avaient pour effet de diminuer la productivité et laissaient les autres dans l’obligation de redoubler d’efforts pour prendre le relais.

Hirotaka Matsushima, porte-parole de la société a dit : « Notre PDG a vu cette remarque et a accepté d’agir en conséquence. Nous accordons actuellement aux non-fumeurs un peu plus de temps pour compenser cet écart. »

Ce qu’il faut savoir, c’est que pour cette société, les pauses des fumeurs sont spécifiquement problématiques puisque les bureaux se trouvent au 29èmeétage de l’immeuble. Ce qui signifie qu’à chaque fois qu’un employé souhaite fumer, il doit attendre de prendre l’ascenseur, pareil pour le retour. Ce qui veut aussi dire que chaque pause doit durer au moins 15 minutes, sachant que la plupart en ont plus d’une dans une seule journée de travail.

Lire aussi : Togo : Sheyi Adebayor séduit par la lettre du rappeur Pikaluz (vidéo)

Des mesures dissuasives plutôt astucieuses

Au lieu de procéder à la sanction des fumeurs, le directeur de la société, Taka Asuka a choisi une orientation différente : « Je fais cela dans l’espoir que les employés puissent arrêter de fumer par incitation plutôt que par le biais de sanctions ou de contraintes. »

Par conséquent, au sein de l’entreprise, les non-fumeurs ont désormais droit à une augmentation de 6 jours de la durée de leurs vacances payées réglementaires. Et cela a l’air de faire effet étant donné que 4 personnes ont déjà arrêté la cigarette.

Asuka espère que cette tendance se poursuivra, puisqu’au final tout le monde à y gagner, l’entreprise, les employés et même l’environnement ! Et vous que pensez-vous de cette mesure ?

Avec Santé Magazine