Challenge de Didi B : voici pourquoi les artistes togolais ont du mal à rejoindre le mouvement

Crédit Photo : Facebook

Facebook
Twitter
WhatsApp

Alors que le Burkina Faso, le Cameroun et plusieurs pays ont rejoint le nouveau mouvement de Didi B, le Togo peine à se représenter. La question posée est donc de savoir pourquoi les artistes togolais ont du mal à relever ce défi du Mojaveli.

Tout est parti d’une vidéo qu’a publiée Didi B, dans laquelle il a exhibé ses deux magnifiques voitures en les trainant avec deux cordes. À la suite de la publication, ses collègues ont rejoint le mouvement.

DJ Ramatoulaye a premièrement relevé le défi en exhibant ses 3 voitures. Kerozen suivra avec ses 2 voitures, de même que le rappeur El Jay (2 voitures). Badro Escobar, quant à lui, a préféré relever le défi avec 3 pirogues. Des clichés qui ont fait le buzz.

Si le Cameroun et le Burkina Faso se sont joints au mouvement, ce n’est pas le cas du Togo. Les artistes togolais, bien qu’ils aient des voitures, ne les exhibent pas.

Les raisons de cette décision sont diverses. Pour certains, les artistes togolais ne veulent juste pas montrer leur aisance. Ce serait de l’hypocrisie, puisque la majorité crie que le showbiz togolais ne paye pas.

Pour d’autres, c’est simplement parce qu’ils n’ont pas de belles voitures, qu’ils ont du mal à faire le challenge de Didi B.

« Pour le moment, nos artistes ont des moyens de déplacement et non des véhicules pour ce challenge.

Si Kerozen vient chanter 2 ou 3 morceaux à Lomé à plus 5 ou 8 millions FCFA comme cachet, et sur le même spectacle l’artiste togolais est payé à 50.000 f, comment peuvent-ils faire ce challenge ? », a réagi un internaute.