Challenge ‘Don’t Rush’ : 6 officiers, accusées d’avoir exhibé leur corps et profané leur uniforme, suspendues (vidéo)

L’un des challenges qui ont eu le plus de succès en ces temps de confinement lié au coronavirus chez les femmes est celui intitulé Don’t rush. Le concept est simple et se déroule sur le titre Don’t Rush du duo anglais Young T et Bugsey. Les filles passent, en une fraction de seconde, d’une personne confinée en mode professionnelle ou décontractée à des filles très attirantes et prêtes à sortir de chez elles.

https://l-frii.com/coronavirus-voici-le-challenge-que-lance-didier-drogba-a-wilfried-zaha/

6 jeunes femmes nigérianes, officiers de leur état, qui ont participé à ce challenge le mois dernier ont été suspendues par leur hiérarchie, a-t-on appris.

Selon les informations, ces jeunes femmes qui sont Priscilla Irabor, Catherine J. Bakura, Blessing Alfred Udida, Binti I. Attabor et Ockiya Eneni, ont été interrogées par leur hiérarchie pour avoir participé au challenge dans leur uniforme.

https://l-frii.com/cristiano-ronaldo-ses-4-autres-surnoms-insolites-que-vous-ne-connaissiez-pas/

Elles sont également accusées d’avoir exhibé leur corps sur les réseaux sociaux et de profaner l’uniforme de leur agence des services d’immigration.

Dans la foulée de leur suspension et face au tollé provoqué sur les réseaux sociaux, l’administration de l’agence nigériane d’immigration a indiqué qu’une enquête est ouverte à la suite de cet acte qui enfreint les règles de discipline en son sein.

Similaires