>

Charles III zappe Harry et Meghan Markle : nouveau coup dur pour le couple !

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Pendant 73 ans, Charles III a eu l’occasion de réfléchir à la manière dont il voulait faire évoluer la monarchie. Et depuis la mort d’Elizabeth II, le 8 septembre dernier, le tout nouveau roi du Royaume-Uni peut désormais asseoir son autorité. Ce n’est pas un secret : l’époux de Camilla Parker-Bowles a toujours été en faveur d’une monarchie plus allégée. Conscient que le contribuable britannique paye pour les membres de la famille royale, l’ancien prince de Galles a toujours souhaité diminuer le nombre de membres officiels. Voilà pourquoi seuls les héritiers du trône et leurs familles immédiates pourraient recevoir des titres complets.

C’est aussi la raison pour laquelle Charles III est indécis concernant les titres à donner à Archie et Lilibet, les enfants du prince Harry et de Meghan Markle ! Et sa monarchie plus light, Charles l’a subtilement dévoilée lors de son discours au lendemain de la mort d’Elizabeth II. Rendant hommage à sa “maman adorée”, le nouveau roi en a profité pour citer son fils aîné, le prince William, auquel il a légué son titre de prince de Galles. L’occasion également de confirmer que le prince Harry et Meghan Markle n’auront plus d’avenir au sein de la famille royale. “Je voudrais exprimer mon amour pour Harry et Meghan alors qu’ils continuent à construire leur vie à l’étranger”, avait déclaré Charles III.

Alors que les Sussex sont de retour aux Etats-Unis depuis une semaine, le roi Charles III vient de prendre une décision historique. Après que le nouvel emblème du roi a été dévoilé, le site officiel de la famille royale a connu un ravalement de façade. Sur le site apparaissent les membres actifs de la royal family : Charles III, Kate Middleton, Camilla Parker-Bowles, Edward de Wessex, le prince William, Sophie de Wessex… Et tout en bas, au milieu des cousins éloignés d’Elizabeth II, on trouve enfin le prince Harry et Meghan Markle.

Oubliée leur place habituelle : les Sussex sont désormais bien loin derrière les membres actifs de la famille royale britannique. Une décision loin d’être surprenante, puisqu’elle fait écho au souhait des exilés de Montecito de ne plus être des membres seniors du clan Windsor. Nul doute que le prince Harry risque de ne pas apprécier ce geste, lui qui s’est disputé avec Charles III quelques heures avant la mort d’Elizabeth II.