Chelsea : nouveau chapitre dans l’histoire du rachat du club

Un nouveau chapitre dans l’histoire du rachat de Chelsea s’est écrit. Les ministres du Gouvernement britannique ont dit craindre que l’accord de 4,25 milliards de livres sterling pour la vente du club au consortium Todd Boehly ne tombe à l’eau. La raison: un manque de consensus entre le club et les investisseurs sur le produit de cette vente, a appris la BBC.

Une source haut placée au gouvernement a révélé qu’il y avait désormais de «sérieuses inquiétudes quant à la volonté de l’actuel propriétaire Roman Abramovitch de laisser couler Chelsea». Le différend tourne autour d’une somme de 1,6 milliard. Pour certains, l’oligarque russe aurait demandé le remboursement de ce prêt, ce qu’il dément formellement.

Cependant, l’initié du gouvernement a déclaré que l’approbation était entravée par la structure de propriété «compliquée» du club. «Deux gros points d’achoppement subsistent: par qui seront détenus exactement les produits de la vente et quelles garanties juridiques seront données au gouvernement pour que l’argent aille dans les bonnes poches?»

«En fait, bien qu’il se soit engagé publiquement à ce que tous les produits de la vente aillent au bon endroit, Roman Abramovitch ne semble pas disposé à prendre les mêmes engagements juridiques, ce qui aurait confirmé ses déclarations publiques d’il y a une semaine, selon lesquelles ni lui ni ses filiales ne pourraient essayer de revendiquer la dette impayée entre Fordstam et Camberley.»

Le gouvernement aurait proposé un processus en deux étapes, dans lequel l’argent de toute vente serait conservé sur un compte bloqué et ne serait libéré qu’une fois qu’il se serait assuré qu’une fondation caritative ait été mise en place.

Similaires