Une étude réalisée par « Euromonitor International » a montré que les femmes africaines dépenseraient environ 6 milliards $ par an (soit 3 000 milliards F CFA) en cheveux naturels, perruques et extensions.

Lire aussi Musique : le nouvel album de Kiff No Beat casse déjà la baraque



À en croire cette étude, l’Afrique du Sud, le Nigeria et le Cameroun dépensent à eux seuls 1,1 milliards $ , (soit 550 milliards F CFA) en produits de soins capillaires.

Toutefois, les autres pays africains ne sont pas en reste, vu l’augmentation sans cesse croissante du nombre de producteurs de cheveux secs en Afrique, rapporte bbc.com.

Avec Sene News