Credit Photo : DR

Chidinma attristée : après la rumeur de sa mort, la chanteuse en larmes à cause de ce terrible événement (vidéo)

Le 20 octobre 2020, dix personnes sont mortes au péage de Lekki, dans le sud de Lagos, où l’armée a ouvert le feu sur des milliers de manifestants aux alentours de 19 h, selon l’ONG de défense des droits humains. 

À Alausa, un quartier du centre de Lagos où un autre rassemblement pacifique avait été organisé, au moins deux manifestants ont été tués, et un autre gravement blessé, par des tirs des forces de l’ordre, ajoute l’organisation.

“Les soldats avaient clairement une intention, tuer sans se soucier des conséquences”, accuse Osai Ojigho, directeur d’Amnesty International au Nigeria. 

“Ceux tués ou blessés lors de ces deux rassemblements ont été emmenés par les militaires”, affirmait l’ONG. 

Une situation qui a soulevé une vague d’indignations et de protestations de la part de tous les Nigérians. Plusieurs artistes, armés de leurs plumes, ont dénoncé ses actes de barbarie à travers des mélodies. 

Cela fait 1 an jour pour jour que ce triste événement s’est produit, mais la douleur reste aussi vive et présente dans les esprits. 

La chanteuse Chidinma Ekile, s’est également rappelée de cette tragédie sur son compte Instagram en postant une vidéo d’elle toute en larme. 

“On n’oubliera pas Lekki“, a-t-elle écrit dans sa story Instagram.

Plus d'articles
Côte d'Ivoire vers la dislocation du groupe Kiff No Beat
Côte d’Ivoire : vers la dislocation du groupe Kiff No Beat?