in

Chine : ByteDance demande un permis d’exportation de technologie

La Chine a reçu une demande de permis d’exportation de technologie de la part de ByteDance, propriétaire de TikTok, qui s’active pour conclure un accord avec Oracle et Walmart dans l’espoir que les Etats-Unis ne mettent pas à exécution leur projet d’interdiction de l’application pour raisons de sécurité.

Dans un communiqué diffusé ce jeudi 24 septembre en ligne, ByteDance a indiqué avoir soumis la demande au bureau municipal du commerce de Pékin, qui a confirmé l’avoir reçue et a ajouté qu’elle attendait une décision. 

Cette démarche intervient environ un mois après que la Chine a revu, pour la première fois en 12 ans, la liste des technologies soumises à des interdictions ou des restrictions en matière de transfert à l’étranger, avec des modifications qui, selon des experts, permettent au gouvernement chinois d’avoir le dernier mot sur tout accord concernant TikTok.

UEMOA : le Togo et le Sénégal sont les pays les plus diversifiés en matière d’exportations

ByteDance a indiqué par le passé que l’accord négocié pour les activités de l’application vidéo aux Etats-Unis devait être validé par Pékin et par Washington. La presse officielle chinoise a écrit dans la semaine qu’il n’y avait aucune raison pour que Pékin valide l’accord conclu par ByteDance avec Oracle et Walmart, dénonçant le “harcèlement” de Washington.



Saham Ad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Barça : le grand déballage de Luis Suarez

Entrepreneuriat L’Africa’s Business Heroes 2020 de la fondation Jack Ma lancé

Chine : Jack Ma n’est plus l’homme le plus riche