in ,

Chine : du coronavirus vivant détecté sur l’emballage d’aliments congelés

Le samedi 17 octobre, le Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies a annoncé que des échantillons de coronavirus SRAS-CoV-2 vivants ont pour la première fois été découverts sur un emballage de morue congelée importée dans la ville côtière de Qingdao, rapporte Sputnik.

« Le Centre de contrôle et de prévention des maladies a détecté et isolé des échantillons de coronavirus vivants sur l’emballage de morue importée congelée. C’est la première fois que des échantillons de coronavirus vivants sont découverts sur des produits congelés. Nous avons confirmé que le contact avec des emballages contaminés par le nouveau coronavirus vivant peut conduire à l’infection », précise un communiqué publié sur le site officiel du centre.

Les chercheurs chinois ont ainsi démontré, pour la première fois hors laboratoire, que le coronavirus peut rester actif sur des emballages pendant une longue période dans certaines conditions.

« Il est donc possible que le coronavirus se propage aussi via la chaîne du froid. Il y a un risque de contamination des employés des produits congelés », a ajouté le centre.

Dans cette optique, le centre a appelé les employés du secteur à prendre des mesures de sécurité : éviter le contact direct avec les produits, porter des vêtements spéciaux, ne pas se toucher la bouche, le nez et les yeux pendant le travail, se laver les mains, passer par une procédure de désinfection après le travail et passer des tests réguliers de détection de la Covid-19.

Les autorités de Qingdao ont mis en place un dispositif de réaction rapide à la situation pandémique après la découverte de 3 cas asymptomatiques de la Covid-19. Lundi, des tests massifs de la population ont été organisés dans la ville. En 5 jours, la campagne de tests a touché presque toute la ville d’au moins 9,4 millions d’habitants, selon la municipalité.



Saham Ad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Togo : Mic Flammez prévient ses fans

Covid-19 : un influenceur de 33 ans nie l’existence du virus et en meurt quelques semaines plus tard