Christchurch : Après avoir tué 51 musulmans, Brenton Tarrant plaide non coupable

L’extrémiste australien est inculpé pour le meurtre de 51 fidèles musulmans le 15 mars dernier dans deux mosquées de la deuxième ville de Nouvelle-Zélande.

A l’annonce de Shane Tait, l’avocat de Brenton Tarrant, l’assistance présente dans et autour de la Haute Cour de Christchurch n’en revenait pas d’avoir entendu le conseil de cet extrémiste australien, inculpé de 51 chefs de meurtre, de 40 chefs de tentative de meurtre et d’un chef d’acte terroriste, affirmer que son client plaidait « non coupable de tous les chefs d’accusation ».

Lire aussi : Can 2019 : mauvaise nouvelle pour Sadio Mané et le Sénégal

La sidération a rapidement laissé place à la colère chez les survivants et proches des victimes de cette tuerie raciste qui avait choqué le monde entier le 15 mars dernier. Cet attentat islamophobe avait de plus été diffusé pendant d’interminables minutes en direct sur Facebook par son auteur.

Avec Senenews

Plus d'articles
Côte d’Ivoire / Présidentielle 2020 : quand Simone Gbagbo recadre ses partisans